par Serge Braudo
Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles



DROIT NATUREL DEFINITION
Dictionnaire juridique

Définition de Droit naturel

en partenariat avec
Baumann Avocats Droit informatique
  • Les règles de droit contenues dans les Lois, les Décrets et les règlements, celles qui sont tirés des acquits de la jurisprudence et des travaux de la doctrine appartiennent au "droit positif". Le droit naturel s'oppose au droit positif, qui est le droit en vigueur, qui est modifie en fonction de l'évolution des moeurs. Le droit naturel est l'ensemble des droits que chaque individu possède du fait de son appartenance à l'humanité et non du fait de la société dans laquelle il vit. Le droit naturel, qui comprend notamment, le droit à la vie, et à la santé, le droit à la liberté, comme le droit de propriété ; il est inérant à l'humanité, universel et inaltérable, alors même qu'il n'existe aucun moyen concret de le faire respecter. Consulter : Droit positif.

    Textes

  • Strauss(L.), Droit naturel et histoire, Champs essais, Flammarion, 1953.

  • Villey (M.), Abrégé du Droit naturel classique, Archives de Philosophie du Droit, n°6, pp25‒72 1961.
  • Villey (M.), Le Droit et les Droits de l'homme, PUF, "Questions", 1983, rééd. 1998
  • Ponton, La définition du droit naturel d'Ulpien : sa reprise par Thomas d'Aquin et son actualisation comme critique des droits de l'homme, article de la revue Laval théologique et philosophique, 1996.

  • Liste de toutes les définitions