dictionnaire de droit dictionnaire juridique
dictionnaire du droit privé dictionnaire juridique

CLAUSE PENALE DEFINITION

Définition de Clause pénale



L'inexécution ou le retard mis par l'un des contractants à exécuter ses obligations, entraîne pour l'autre ou pour les autres parties au contrat, une perte ou un manque à gagner. La réparation de ce dommage se résout en dommage-intérêts. Il appartient au juge saisi de l'affaire d'évaluer le montant de la réparation. Mais si les parties ont elles mêmes prévu une sanction, cette stipulation s'appelle une clause pénale". L'utilisation de l'adjectif "pénal" peut prêter à confusion. Malgré la dénomination qui lui et donnée par l'article 1226 du Code civil, il s'agit bien d'une sanction civile. Une indemnité d'occupation égale au double du loyer prévue au contrat de bail a été jugée présenter le caractère d'une clause pénale de sorte que le juge du fond avait pu, modifier la peine dès lors qu'il n'était pas contesté que les locataires avaient exécuté en partie leur obligation principale de paiement (3e Chambre civile 8 avril 2010, pourvoi n08-20525, BICC n727 du 15 septembre 2010 et Legifrance). Consulter aussi la note de Madame Vial-Pedroletti référencée dans la Bibliographie ci-après.

Les parties peuvent stipuler soit, l'attribution d'une somme d'argent soit, exiger de la partie qui ne s'est pas exécuté qu'elle fournisse une prestation en nature ou qu'elle s'abstienne de faire quelque chose. L'indemnité que le débiteur doit à son ou à ses cocontractants peut être fixée globalement et une fois pour toute. Ils peuvent aussi prévoir le paiement d'une astreinte. La clause pénale peut prendre des aspects différents, ainsi il est jugé que stipulation selon laquelle le taux sera majoré en cas de défaillance de l'emprunteur constitue une clause pénale. (Com. - 18 mai 2005 BICC n624 du 1er août 2005). Consulter le Rapport de M. Garban Conseiller rapporteur dans l'affaire ayant donné lieu aux arrêts rendus le 10 juin 2005 par la Chambre Mixte en matière de transport public terrestre de marchandises, dans le cas particulier de l'activité dite de messagerie rapide (BICC n623 du 15 juillet 2005). L'existence d'un préjudice n'est pas nécessaire à l'application de la clause pénale qui est une sanction du manquement d'une partie à ses obligations, et qui s'applique du seul fait de cette inexécution. (3e CIV. - 20 décembre 2006, BICC n659 du 15 avril 2007).

La "clause pénale " constitue une prestation accessoire du contrat qui disparaît avec lui dans le cas où la convention est déclarée nulle. Mais contrairement au cas de nullité, la caducité d'un acte qui ne touche pas à sa validité mais qui n'atteint que son efficacité, n'affecte pas la clause pénale qui y est stipulée et qui doit précisément produire effet en cas de défaillance fautive de l'une des parties (Chambre commerciale 22 mars 2011 pourvoi n09-16660, BICC n746 du 15 juillet 2011 et Legifrance). Consulter la note de Paul Grosser référencée dans la Bibliographie ci-après.

Afin d'éviter les abus, l'article 1152 du Code civil prévoit la possibilité pour le juge de modérer le montant de l'indemnité contractuelle lorsque son montant lui apparaît manifestement excessif. En revanche, elle s'applique indépendamment du fait de savoir si le créancier a ou non subi un préjudice (Cass. 3e civ., 20 déc. 2006), JCP N 2007).

Textes

  • Code civil, Articles 1226 et s., 1152.
  • Bibliographie

  • Gerbay, Les clauses de remboursement forfaitaire de frais de recouvrement judiciaire, Dalloz 1978, Chr. 93.
  • Grosser (P.), Clause pénale et caducité du contrat, La Semaine juridique, édition générale, n19, 19 mai 2011, Chronique - Droit des contrats, n566, p. 949 à 956, spéc. n17, p. 955-956, note à propos de Com. - 22 mars 2011.
  • Malaurie (Ch), La révision judiciaire de la clause pénale, Defrénois, 1976, 533.
  • Mestre (J.) et Fages (B.), Observations sous 1ère Civ., 12 juillet 2005, Bull., I, n320, p. 265, Rev. trim. droit civil, octobre-décembre 2005, n4, chroniques, p. 781-782.
  • Paisant (G.), Dix ans d'application de la réforme des articles 1152 et 1231, RTC, 1985, 647.
  • Paisant (G.), V Clause pénale, Dalloz, Rep. civ.
  • Vial-Pedroletti (B.), Indemnité d'occupation : nature et révision judiciaire, Revue Loyers et copropriété, n6, juin 2010, commentaire n157, p. 16, note à propos de 3e Civ. - 8 avril 2010.
  • Liste de toutes les définitions

    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W

    dictionnaire du droit privé dictionnaire juridique


    Recherches fréquentes : décret, rtt, droit, jurisprudence, loi, nue propriété, contrat, arrt, ayant-droit, sarl, pourvoi, ordonnance, jugement, braudo, baumann, vocabulaire juridique, termes juridiques, glossaire juridique, lexique juridique, jurisprudence informatique, propriété intellectuelle, droit commercial, glossaire droit, terme juridique, vocabulaire droit